Accueil L'addition Dossier : La guerre des quotidiens sportifs

Dossier : La guerre des quotidiens sportifs

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Dossier : La guerre des quotidiens sportifs
La guerre est déclarée
Eric Maîtrot « Ce n’est pas comparable »
10 Sport vs Aujourd’hui Sport : le match… nul
Lafont dans l’ombre
Toutes les pages

Lafont dans l’ombre

Alors que le 10 Sport et Aujourd’hui Sport sont en plein dans la bataille, les éditions Robert Lafont restent dans l’ombre et observent d’un œil attentif les hostilités. Le rédacteur en chef du pôle football du groupe, Arnaud Bertrande nous dévoile ici quelques informations sur Le Foot et juge la situation actuelle

La fabrique de l'information. L’arrivée du Foot dans les kiosques est prévue en janvier prochain. Vous pouvez nous en dire un peu plus ?
Arnaud Bertrande : Le lancement est prévu le 26 janvier 2009. Notre journal comportera 24 pages et aura la particularité d’être consacré uniquement au football. On pense que les lecteurs qui achètent L’Equipe ne sont pas forcément satisfaits du traitement du football. Depuis 1992, nous avons crée beaucoup de journaux de clubs. Le lancement du quotidien est un cheminement logique pour notre groupe qui s’est accéléré quand on a vu ce qui se passait.

Le groupe Robert Lafont ne se lance pas dans l’inconnu avec Le Foot…
Oui, c’est vrai, nous ne partons pas d’une copie blanche. Nous avons 20 journaux de foot. Nous avons à peu près fait le tour de la question sachant qu’il n’est pas possible d’avoir des titres pour tous les clubs qui n’ont pas forcément de potentiel lectorat important. Lancer un hebdomadaire est plus délicat, nous nous sommes posés la question de savoir s’il était possible et s’il y avait la place de faire quelque chose de différent de France Football. Du coup, nous nous sommes décidés pour le quotidien.

En quoi le traitement sera différent des autres titres du groupe ?
Les mensuels tabloïds sont adressés à un public adulte alors que les magazines trimestriels à un public plus jeune. Ce ne sera pas le même traitement de l’information. L’avantage, c’est que nous arrivons après les autres, nous pouvons voir ce qu’ils font et nous sommes pour l’instant comme les lecteurs un peu déçus. Aujourd’hui Sport n’est pas constructif, ce n’est pas glorieux de voir que le but est de détruire un autre journal.

Justement, alors que le groupe Amaury a d’ores et déjà évoqué l’arrêt d’Aujourd’hui Sport si jamais le 10 Sport se retirait de l’aventure, ne craignez-vous pas qu’il relance Aujourd’hui Sport en janvier par exemple ?
On sait que L’Equipe n’aime pas trop la concurrence et on sait qu’ils peuvent réagir comme cela. Ils pourront peut être relancer autre chose.

Concernant la rédaction, c’est un peu le flou pour l’instant. Peu d’informations circulent si ce n’est le nom de Jean Pierre Papin comme éditorialiste. Vous confirmez ?
C’est vrai, Jean Pierre Papin sera éditorialiste, il nous fera un billet. On cherchait quelqu’un qui peut nous apporter son regard. Papin, c’est un nom qui évoque des choses aux jeunes comme aux moins jeunes. En plus, c’est un ancien Marseillais et on sait que l’OM est le club qui fait le plus vendre.

Le 10 Sport accorde une large place au football amateur, Aujourd’hui Sport au football étranger, quel va être la marque de fabrique du Foot ?

Nous voulons être le plus complet possible en donnant des nouvelles de tous les clubs tous les jours. Il ne faut pas que le supporter de Caen soit frustré quand il achète notre journal. Il y a aura aussi naturellement du football étranger car beaucoup de Français évoluent hors de nos frontières. Mais notre objectif est vraiment d’être le plus complet possible.

Pour plus d'informations :
www.asport.fr
www.le10sport.com

Partager cette page



 

Edito - Novembre 2008

Notre grain de sel

A croire que nous n’avons rien de mieux à faire. A cette heure-ci, un tournant historique se profile aux Etats-Unis. La guerre fait rage en République Démocratique du Congo. Le Parti socialiste se cherche difficilement un leader. Et nous, étudiants en journalisme, ne trouvons à parler que de… journalisme.
C’est que nous avons notre mot à dire sur la question. Pas par plaisir de nous regarder le nombril. Quelques mois avant de devenir journalistes à notre tour, nous nous payons le luxe de prendre de la distance sur notre métier, d’entrer dans les coulisses des médias. De ne pas nous contenter, en somme, de ce que ceux-ci proposent chaque jour : l'information sur un plateau, les pieds sous la table.

Lire la suite...

En bref

  • Le site internet d'information Bakchich.info porte plainte contre le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo. Dans son dernier ouvrage…
  • Au soir du 13 décembre 2007, Yvan Colonna est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par la Cour d’Assises…
  • Les « Yes Men » ont frappé un grand coup à New York. Ce collectif subversif spécialisé dans les canulars…
  • « Au moment où l'Elysée prétend, par ses « états généraux de la presse », remodeler l'ensemble des systèmes d'information, il…

Réseaux sociaux

FacebookTwitterPinterest