Accueil A la Une

Edito - Numéro 0 - La Fabrique de l'info

Dossier : Journaliste politique en campagne

C'est bien connu, le téléspectateur apprécie quand le journaliste rentre dans le lard de l'homme politique. Mais est-ce qu'une question agressive est gage d'un travail de qualité, de critique journalistique ?

 

La nuit des élections américaines, en direct du petit écran

« Historique », « symbolique », l'événement fut aussi médiatique. Cette nuit-là, la télévision a rivalisé de réactivité pour retransmettre au mieux la victoire d'Obama. Les yeux sur TF1-LCI, BFM, Canal+/Itélé, BBC et CNN, je me suis installé au poste de vigie. Je ne dois rien rater. Au contraire des journalistes en direct, à qui la situation a parfois échappé...

Dossier : Retoucher, c'est tromper ?

Dossier : Retoucher, c'est tromper ?

La retouche photo est au centre des tensions qui animent le journalisme. Si la révolution Photoshop a permis à un certain Nicolas Sarkozy de perdre quelques kilos, la manipulation des clichés a existé bien avant l'avènement du tout numérique. Mais pour André Gunthert, directeur du laboratoire d'histoire visuelle contemporaine, retoucher n'est pas forcément tromper.

Dossier : La guerre des quotidiens sportifs

Dossier : La guerre des quotidiens sportifs

Beaucoup en rêvaient, Michel Moulin l’a fait. Le fondateur de Paru Vendu a lancé le 3 novembre le 10 Sport. Amaury a riposté le même jour avec Aujourd’hui Sport. La guerre est lancée.

Sud Ouest change de look

Sud Ouest change de look

Vendredi 14 novembre, la nouvelle formule du journal Sud Ouest a été lancée. L'objectif : rendre la lecture plus claire et s'adapter à l'évolution de la presse.

Page 3 sur 3

Edito - Novembre 2008

Notre grain de sel

A croire que nous n’avons rien de mieux à faire. A cette heure-ci, un tournant historique se profile aux Etats-Unis. La guerre fait rage en République Démocratique du Congo. Le Parti socialiste se cherche difficilement un leader. Et nous, étudiants en journalisme, ne trouvons à parler que de… journalisme.
C’est que nous avons notre mot à dire sur la question. Pas par plaisir de nous regarder le nombril. Quelques mois avant de devenir journalistes à notre tour, nous nous payons le luxe de prendre de la distance sur notre métier, d’entrer dans les coulisses des médias. De ne pas nous contenter, en somme, de ce que ceux-ci proposent chaque jour : l'information sur un plateau, les pieds sous la table.

Lire la suite...

En bref

Réseaux sociaux

FacebookTwitterPinterest