Accueil En bref Un employé de la Vie Financière : « L'espoir d'un repreneur »

Un employé de la Vie Financière : « L'espoir d'un repreneur »

Envoyer Imprimer PDF
Il y a une semaine, l'hebdomadaire La Vie Financière déposait le bilan, victime de la crise économique. Un employé qui a tenu à rester anonyme raconte : « Nous n'avons pas été si surpris que ça, même si nous attendions plutôt une vente du journal. Malgré la hausse des ventes en kiosque, nous sommes au bord du gouffre avec l'impression d'un mélange de résignation face à la crise du journalisme et de tristesse à voir disparaître un journal de plus de 60 ans d'âge. Reste l'espoir d'un repreneur ! Et j'ai personnellement reçu plusieurs appels dans les jours suivant la déclaration de cessation de paiement, de la part de contacts intéressés par une reprise du journal ou de la partie Internet. Notre marque a donc de la valeur mais il faudra une révolution dans notre modèle pour retrouver une dynamique rentable. »

Partager cette page

 

Edito - Novembre 2008

Notre grain de sel

A croire que nous n’avons rien de mieux à faire. A cette heure-ci, un tournant historique se profile aux Etats-Unis. La guerre fait rage en République Démocratique du Congo. Le Parti socialiste se cherche difficilement un leader. Et nous, étudiants en journalisme, ne trouvons à parler que de… journalisme.
C’est que nous avons notre mot à dire sur la question. Pas par plaisir de nous regarder le nombril. Quelques mois avant de devenir journalistes à notre tour, nous nous payons le luxe de prendre de la distance sur notre métier, d’entrer dans les coulisses des médias. De ne pas nous contenter, en somme, de ce que ceux-ci proposent chaque jour : l'information sur un plateau, les pieds sous la table.

Lire la suite...

Réseaux sociaux

FacebookTwitterPinterest