La banlieue ignorée par les médias français

Vendredi, 11 Décembre 2009 10:54 B.M.
Imprimer
Le quotidien de plus de dix millions de personnes est invisible. C'est le constat d'Erwan Ruty, directeur de Ressources urbaines, l'agence de presse des quartiers, dans une note publiée par la fondation Terra Nova, le 7 décembre 2009. En cause, le fonctionnement même des médias. Un recrutement concentré sur les écoles de journalisme, l'homogénéité sociale des rédactions, des moyens en forte baisse, l'abandon de tout ce qui s'apparente à l'enquête, « la force d'attraction des pouvoirs au détriment du social » : les médias français seraient sociologiquement incapables d'appréhender la périphérie. Des personnalités issues des minorités commencent à apparaître à l'écran. Mais cette visibilité ne s'accompagnerait pas d'une réflexion de fond sur le traitement médiatique des quartiers, pourtant « au coeur des transformations de la société ».

Partager cette page