Accueil En bref Un No Sarkozy day après le No berlusconi Day ?

Un No Sarkozy day après le No berlusconi Day ?

Envoyer Imprimer PDF
Six jours après la manifestation anti-berlusconienne, organisée à Rome samedi 5 décembre, à l'initiative d'un groupe d'internautes, un évènement identique pourrait-il voir le jour en France ? Le même jour que le No Berlusconi Day, une poignée de blogueurs français a lancé un groupe facebook intitulé le No Sarkozy Day, sur le modèle de leurs confrères transalpins. Mais principale différence, les internautes ne s'y bousculent pas, plusieurs centaines de personnes ont rejoint le groupe à ce jour. C'est bien loin des chiffres italiens. Un mois après sa création, plus de 300 000 internautes avaient rejoint le groupe No Berlusconi Day. L'initiative avait ensuite été largement relayée par les médias d'opposition. Comme l'annonce, l'hebdomadaire Marianne sur son site, dans l'Hexagone, le web n'a pas encore fait la preuve de sa capacité à mobiliser les Français dans la rue.

Partager cette page

 

Edito - Décembre 2009

Rédactions en chaîne

Dans ce nouveau numéro de La fabrique de l'info, nous allons parcourir les coulisses d'un journalisme en pleine mutation. Un journalisme dans lequel nous mettrons les pieds l'année prochaine. Futurs maillons de la chaîne, nous avons choisi d'isoler ce qui compose la fabrication de l'information.

Dans la Salle des machines, prenons un peu de recul vis-à-vis des outils mis à notre disposition pour informer. Nous faisons le pari que Twitter deviendra un média à part entière, en tant que vecteur d'informations. Comment ce réseau social bouleverse notre rapport à l'actualité et son traitement ? Et que viennent y chercher les journalistes ?

Lire la suite...

Réseaux sociaux

FacebookTwitterPinterest