La fabrique de l'info

Bannière
Vous êtes ici : Accueil » Numéro 4 » Mutations » Les usages des lecteurs de la presse écrite

Les usages des lecteurs de la presse écrite

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Les usages des lecteurs de la presse écrite
Datavisualisation
Presse papier, les lecteurs tournent-ils la page ?
Notice d'utilisation du baromètre
Toutes les pages

Notice d'utilisation du Baromètre de la Fabrique de l'Info

 

 

Le Baromètre se concentre sur six titres de presse traditionnellement imprimée afin d'analyser leur relation aux supports numériques (ordinateurs, smartphones, tablettes). Il s'agit de Le Monde, Le Figaro, Libération, Le Parisien, Ouest France et Sud Ouest.

 

Le premier indicateur du Baromètre propose, pour les six titres de presse choisis, de visualiser leurs audiences papier et numériques confondues. Ces chiffres d'audience représentent le nombre d'exemplaires vendus du lundi au samedi pour le print et le nombre de visites* sur les sites et diverses applications pour le numérique.

 

Le deuxième indicateur permet, en un clin d'oeil, de comprendre le rapport de force global entre diffusion imprimée et diffusion numérique entre 2007 et 2012. Le Baromètre montre ainsi une transition numérique claire. En 2012, 8 lecteurs sur 10 étaient des lecteurs numériques.

 

Le troisième indicateur décompose précisément le trafic web sur la seule année 2012 (puisque les données pour les applications mobiles et tablettes sont peu ou pas significatives avant). Désormais, 17 % du trafic web vient en fait des smartphones.

 

Le quatrième et dernier indicateur permet de comparer les diffusions print (nombre d'exemplaires vendus du lundi au samedi) et les audiences web (nombre de visites sur les sites et diverses applications) de deux titres, parmi les 6 titres de notre échantillon.

 

*Définition du terme "visite" pour le web et mobile :

« Consultation d'une ou d'un ensemble de pages identifiées, d'un ou plusieurs

sites web ou application mobile effectué par un poste informatique connecté. Une absence de consultation de nouvelles pages sur ce site web ou application mobile dans un délai excédant 30 minutes vaut pour fin de la visite.» Source OJD.

Partager cette page